Parti marcher !

La première fois que je suis parti marcher longuement, je m’étais fixé un but !

Une fois mon allure quotidienne prise, mon bâton rythmant le pas, mon cœur s’ouvrant au souffle, je marchais pour marcher.

Le plaisir s’installant, je suivais un chemin, prenant le temps de moi, m’adaptant au nouvel horizon.

Et puis j’ai atteint ce but, 2400 km plus loin. 97 jours de marche, bivouacs et pauses aléatoires.

En donnant une fin à cette longue marche, je me suis alors rendu compte, que la destination n’avait pas d’importance.

Elle n’était que le début d’autre chose.