Le moment où …

Ma conscience s’est ouverte, petit à petit, sur la beauté des Hommes.

Sur ceux qui doutent et qui marchent vers un chemin de destination plus ou moins connue, celui vers la découverte d’eux-mêmes! Avant-cela, ils sont passés par les méandres du doute, des pleurs, de la trahison, de l’amour et de la comparaison.

Dans ces moments, la complexité pour faire face à leurs démons intérieurs, à se regarder en face, était si importante, qu’il était plus aisé de ne rien dire, de ne rien faire, de ne surtout rien changer… Par pudeur, lâcheté ou simplement par manque de courage. Et si, en fait, c’était pour faire comme d’autres, ceux que l’on envie, que l’on reconnait comme bien meilleur que soi…

Faire comme l’autre, pour ne pas être soi ! Alors qu’au fond, tout au fond, chacun sait qui il est vraiment !

Pour ma part, je pense que seule la confrontation de soi à soi, dans ce moment de bousculade intense, ce moment ou l’honnêteté s’impose et force à réagir, permet d’ouvrir la porte vers la liberté d’être soi.

Avancer vers qui l’on est pour ouvrir les yeux et agir avant qu’il ne soit trop tard. Trouver l’amour de soi, dans qui l’on est vraiment et pas dans ce que l’autre aimerait que l’on soit.

Réagir avant qu’il ne soit trop tard… Avant la mort. Celle que l’on vivra tous. Parce que c’est ainsi.

Dans ce moment, afin d’éviter les regrets, l’amertume, que pensez-vous de vous donner les moyens, dès à présent, d’oser être vous, pour vous, seulement pour vous ? Car vous seul comptez en fait !

N’oubliez pas qu’au dernier passage vous serez seul …

Alors, si je peux me permettre, avec amour et respect, donnez-vous les moyens de vous trouver et ainsi profitez de votre vie.

Beau chemin de découverte.